Nov.
16
2012

Journal de bord d'Alessandro

Catégorie : Actualités

Alessandro a envoyé ce matin son journal de bord, retour sur les dernières 24 heures du skipper franco-italien de Team Plastique, sur le Vendée Globe 2012.


Journal de bord du 16/11/2012

alessandro-di-benedetto-team-plastique-r-644-0

 

 

Le sixième jour de navigation commence. Mis à part le fait que depuis hier l'hydrogénérateur est en panne, pour le reste tout vas bien à bord. J'ai passé, il y a quelques heures, la partie plus délicate de la basse pression dont le centre ce matin était situé à environ 400 milles des côtes du Portugal.
La navigation, pour attendre le centre de la dépression,  ralenti par une mer croisée et des vent très variables entre 8 et 30 nœuds, d'ici  la nécessité de manœuvrer pratiquement en continu pour adapter les bonnes voiles aux conditions de vent et d'état de la mer.

La remontée d'hier vers le centre de la dépression a été la phase plus délicate avec houle formée de face. Les jours précédents mais maintenant aussi il y a eu un trafic de cargo et bateaux de pêche important, d'ici la difficulté à prendre un vrai repos.

Ma pharyngite évolue positivement, aujourd'hui je vais arrêter les antibiotiques.
Si demain le problème d'hydrogénérateur n’est pas résolu, je vais probablement mettre en place l'éolienne car les nuages empêchent une charge suffisante des batteries.
Par moment, pendant que j'écris, le bateau avance avec des pointes de vitesse de 15 nœuds et ça fait vraiment du plaisir. Maintenant je vais essayer de reposer un peu, je vais le faire par tranches d'environ 30 minutes jusque l’aube. Ça sera probablement  le moment, avec les premières lumières du jour, d'envoyer le gennaker.

***

Hier et avant-hier, navigation très délicate, mer et vent dangereux pour le bateau…
Le vent changeant en continu, j’ai même du partir dans l’autre sens pendant quasiment une heure à cause des grains en continu, et pour bien équilibrer le bateau, j’ai besoin d’environ d’une demi-heure car sinon les ballasts et l’équipement sont du mauvais côté au mauvais moment.
Cette nuit, j’ai revu les étoiles après un ciel plein de nuages et de pluie…
Toujours de belles vagues, mais plus de face, et du soleil ! ;)
Le bateau est stable à environ 12 nœuds et pointes à 15.
J'ai écrit un message à la Direction de course et à Samantha en disant que j'étais là si nécessaire (je suis à environ 100 milles de Saveol).

Ciao

 

Alessandro/Team Plastique