Jan.
09
2013

Check-up complet du bateau au 60ème jour de course

Catégorie : Actualités

Nous avons reçu des nouvelles d’Alessandro, qui a fait le point sur les différents et importants travaux effectués au moment d’entrer dans le Pacifique.

Un check-up complet (bateau et skipper) pour le 60ème jour de course sur le Vendée Globe, qui mérite bel et bien son surnom d'Everest des Mers.

Check Up Alessandro Di Benedetto Team Plastique IMOCA Vendée GlobePour résoudre son souci de pilote automatique rencontré le 31 décembre, Alessandro a du « forcer» les infos de vitesse du GPS et pense à un problème de speedo (capteur).

 

Ce fut ensuite le moteur qui ne démarrait plus, samedi 5 janvier dernier, inquiétant Alessandro car essentiel au bon fonctionnement des ballasts. Après avoir examiné la panne, le skipper constatait que la chambre d’un des pistons était gorgée d’eau mélangée à de l’huile...

Suivant depuis les prépratifs de la course les conseils avisés de Gwen (Gwen Marine Volvo Penta) et de Manu, les amis sablais, Alessandro a effectué une vidange et posé un nouveau filtre à huile ; le moteur a redémarré et le problème était résolu le 6 en soirée.

 

L’hydrogénérateur aussi a fait des siennes: de longues algues s’étaient coincées, empêchant son bon fonctionnement et conduisant le bout qui le retenait immergé à céder, faisant rebondir le système entre l’eau et le tableau arrière du 60 pieds.

Depuis, Alessandro a pu effectuer les réparations, et l’hydro a retrouvé 50% de ses capacités, produisant donc suffisamment d’énergie avec les 12 panneaux photovoltaïques et l’éolienne du bateau.

 

Pour la partie « Vie à bord », le skipper a réorganisé l’espace avec des vêtements chauds et surtout secs en permanence à portée de main afin de se changer rapidement, notamment après les manœuvres, Alessandro a aussi approché une bouteille de gaz de rechange pour le coin cuisine (en fait un petit réchaud), « au cas où ».

Le gros du travail restant est à présent de recoudre le gennaker (voile d’avant) déchiré depuis deux semaines.

 

Pour ce qui est de l’état physique du navigateur, Alessandro n’a pas eu à toucher à la trousse à pharmacie pour le moment et récupère du manque de sommeil des dernières semaines :

« Vitamines, surtout vitamine C et sels minéraux pour les efforts et les fortes transpirations liées aux manœuvres. Souvent les manœuvres sont si intenses qu’à la fin je dois changer tous les sous-vêtements car ils sont trempés. Il faut donc compenser la perte des sels, et bien m’hydrater avant et après ».

 

Pour finir, nous avons pu lui apprendre une bonne nouvelle, en effet Alessandro et Team Plastique naviguent à très belle allure dans le Pacifique : ce 9 janvier, au classement de 08 :00 UTC, 384.3 milles parcourus sur 24 heures à une vitesse moyenne de 16 nœuds.

Ni plus ni moins que le« binôme » le plus rapide du Vendée Globe sur les dernières 24 heures ! Bravo et bon vent !

 

(Dernière minute: dans la nuit de mardi à mercredi, le boitier de latte de grand-voile a lâché, Alessandro a affalé et effectué les réparations nécessaires que nous vous proposons de découvrir en vidéo aujourd'hui. Le boitier est à nouveau opérationnel.)